AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "banalisaton" du BPJEPS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
choupi
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7421
Age : 36
Localisation : Monneren
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: "banalisaton" du BPJEPS   Jeu 3 Jan 2013 - 23:46

il s'agit d'une petite reflexion que je me fait depuis quelques temps, j'ai l'impression que le BPJEPS se banalise et qu'il est un peu donner comme le petit cadeau dans le paquet bonux... si les personnes qui l'ont passer pouvaient me confirmer ou au contraire me contredire, j'en serai ravie.
J'explique mon impression, à l'époque où j'ai commencé à monter à poney, je me souviens que les cours dans mes differents club essayés etaient très ludiques, on faisait le tour du monde, on touchait la croupe, les oreilles, par la suite, j'ai eu à faire à des personnes qui avaient une réelle passion et un FEELING avec les chevaux.
Aujourd'hui, j'ai fait également le tour des clubs pour mes enfants et je me suis retrouvé avec mes jeunes dans des cours débutant où le/la jeune diplomé BPJEPS ne leur a pas demandé une seule fois de changer de main, les a mis au trot sans leur dire quoi faire, bref j'ai payé des heures d'essai pour quelque chose qu'au final j'aurai pu faire moi meme.
Du coup j'en suis venue à me demander comment etaient formé nos futurs moniteur, j'ose espérer que je suis tomber sur LE cas particulier.
A côté de ça j'ai l'impression que le bpjeps est accessible à tous, et pas à "l'élite" comme cela devrait etre à mon avis (ca n'engage que moi) tout comme le fameux galop 7 passable directement sans passer les autres mais ceci est un autre debat. Tout ça pour dire qu'il m'est arrivé de voir des élèves avec un meilleurs niveau et bien plus de connaissances equestre que le moniteur lui donnant le cours....
Je ne sais pas si j'ai été très clair...
Bon à côté de ca je trouve qu'il y a également de jeunes diplômé qui me paraissent tout à fait au poil !!!
Revenir en haut Aller en bas
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 0:01

Le bpjeps est vraiment à un tournant en ce moment, je trouve.
Il y a un nombre énorme de jeunes qui, après un bac pro, sont aiguillés vers le bpjeps et entrent en formation alors qu'il sont très jeunes et que pour eux faire ce diplôme c'est juste une opportunité de travailler dans les chevaux.
Alors non seulement ils sont rarement assez matures pour appréhender au mieux la pédagogie mais en plus ça fait débouler un trop grand nombre d'enseignants diplômés sur le marché.
Après, au niveau de la formation, cela dépend énormément du maître de stage. Son rôle est capital. Pour moi, la formation n'est pas si mal foutue que ça mais c'est vrai qu'être enseignant, il faut le vouloir pour vraiment vouloir continuer à se former toute sa vie et s'appliquer dans son métier.
Peut-être que certains stagiaires prennent leur rôle de pédagogue pas assez à coeur et n'attendent qu'une chose...de poser son cul sur un cheval !!
Mais des gens compétents, il y en aura toujours. Et des incompétents, il y en a eu bien avant le passage du bees au bpjeps !!
Revenir en haut Aller en bas
choupi
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7421
Age : 36
Localisation : Monneren
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 0:16

oui il y aura et il y a toujours eu des bons et des moins bons, mais comme tu le dis et ça résume mon impression c'est que c'est une opportunité de travailler avec les chevaux pour certains et pas une réelle passion et envie d'enseigner et d'en apprendre tous les jours.
<je le redis tous ne sont pas comme ça heureusement
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Villers
Galop 4


Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 61
Localisation : Villers les Nancy
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 8:45

Comme vous le dites de bons éléments et de moins bons, il y en aura toujours. Cependant, avec la volonté démesurée de vouloir ouvrir le commerce de l'équitation, les instances responsables ( que je ne nommerais pas volontairement) ont mis en place des diplômes qui ne veulent plus dire grand chose.
Le niveau du diplôme BPJEPS est bien moindre que celui des BEES1 qui les précédaient. Le niveau d'entrée est inférieur, la durée de la formation est moitié moins, les exigences de résultats vont de paires. Ne parlons pas de l'instruction équestre: La majorité n'ont aucune connaissance des grands maîtres (quelques soient les disciplines) qui font références en équitation et auxquels tout cavalier digne de ce nom doit savoir se reporter.
Cela permet aussi d'alimenter les centres équestres supports de formation. Cette activité représente un rapport certain à ces centre et leur permet d'économiser sur du personnel car bien souvent, les élèves remplissent des tâches, ailleurs réalisées par d'autres emplois.
Revenons en aux éléments de départ:
BEES1 signifie Brevet d'Etat d’Éducateur Sportif. Il fallait avoir le Galop 7 à l'entrée et suivre une formation de 1260 heures de formation générale et 300 heures de stage en situation pratique. La formation pouvait durer jusqu'à 3 ans. Il avait pour mission, certe de permettre aux structures de tourner, mais aussi et surtout d'enseigner une pratique sportive.
BPJEPS signifie Brevet Professionnel de la jeunesse de l'éducation populaire et du sport. A sa création il est défini comme un brevet d'animation dont le but est de répondre aux besoins des centres équestres et à l'attente des clients. Le site gouvernemental précise sur sa page d'accueil que "Créé en 2001, le BP JEPS (niveau IV) atteste de la pos­ses­sion des com­pé­ten­ces pro­fes­sion­nel­les indis­pen­sa­bles à l’exer­cice du métier d’ani­ma­teur dans le champ de la spé­cia­lité obte­nue."
Dans le même jus, la FFE vient de refondre les galops en y intégrant, entre-autre l'apprentissage de travail au sol et d'élément de base en éthologie.
Voyez-vous souvent des enseignants (BEES1 ou BPJEPS se recycler?
La grande majorité des BPJEPS que je connais ne connait du travail à la longe que de faire tourner en rond un cheval! Quant à l'éthologie BPJEPS et BEES1, non seulement n'y connaisse rien, mais en plus la rejette.
Comment vont-ils faire pour "enseigner" quelque chose qu'ils ne connaissent pas?
Pour la majorité, l'obtention du diplôme est le sésame qui ouvre bon nombre de portes et laisse à penser qu'ils sont arrivés au bout... Si par bonheur vous rencontrez quelqu'un qui continue à se former en suivant des stages, en préparant les diplômes supérieurs, en se remettant en question, vous constaterez souvent une différence accrue.
Alors, oui, excepté le cas de certains BPJEPS qui savent se prendre en main pour continuer à progresser, le niveau général de ce que nous appelons "moniteur" à très sensiblement baisser.
'est dommage pour l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Hichichic
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4993
Age : 34
Localisation : Escherange
Date d'inscription : 21/11/2005

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 8:54

Je suis tout a fait d'accord avec ce qui a été dit !

Je pense qu'une autre différence BPJEPS / BEES 1 est que le BPJEPS fabrique des "animateurs", le BEES 1 fabriquait des "enseignants cavaliers". Le niveau d'entrée et de sortie était effectivement plus élevé.

Malheureusement, vu le turn over de moniteurs dans les clubs (la faute au système, peu payés, beaucoup d'heures...) il devient nécessaire d'avoir de la main d'oeuvre et des remplacants.

Souvent les élèves BPJEPS oublient qu'ils sont la pour enseigner, transmettre un savoir (que parfois ils n'ont pas) et non pas pour monter et sortir en concours. Peut etre faudrait il insisiter sur des "entretiens de motivation" quand on fait les tests d'entrée plutot que sur des performances sportives? Peut etre faudrait il les deux...

J'ai adoré mon année de BPJEPS moi. Mes formateurs à Ludres étaient vraiment calés, on a vu (et revu) beaucoup de choses intéressantes, on a un peu trop axé sur l'animation (galop 1-> 5) au détriment de la technique mais bon libre à chacun de continuer de se former car meme en étant "pro" on n'a jamais fini d'apprendre avec un cheval..., le centre équestre ou j'ai fait ma formation "n'abusait pas" en prenant ses stagiaires pour des pigeons, on a eu accès à tous les cours (du baby poney au g7)... bref ca reste vraiment un bon souvenir.

Mais comme le dit Bruno il est vraiment obligatoire de continuer a faire des stages et a prendre des cours, lire des livres des grands maitres, sinon on devient un moniteur "lambda" qui se repose sur ses acquis.

Choupi: la monitrice que tu as vu mérite d'etre dénoncée a son tuteur (a mon avis c'etait un eleve pas un moniteur diplomé), tous ne sont pas comme ca heureusement !
Revenir en haut Aller en bas
http://carole-lhotezahnd.jimdo.com
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 9:12

il ne faut pas oublier que la formation des enseignants a aussi évolué avec la pratique de l'équitation.
à partir des années 75-80 à peu près, se sont créés les poneys clubs et l'équitation est devenue un loisir. Les objectifs ont changés. l'ouverture de l'équitation à un plus large public et notamment un public d'enfants à permis de faire le constat qu'il était nécessaire de former les enseignants à la pédagogie.
Et il s'agit d'une avancée très importante !

Arrêtons de cracher dans la soupe, le BEES était certes plus complet au niveau technique mais on avait quand même souvent à faire à des anciens bidasses frâlés ou des enseignants qui ne voyaient que les performances sportives.
Par ailleurs, des bees qui appuyaient (et appuient encore!) leur apprentissage sur leurs connaissances des techniques des grands maîtres, c'est pas non plus monnaie courante. Bien sur il y en a.
l'équitation a changé donc l'enseignement de l'équitation a changé.
C'est ni bien ni mal, c'est un constat.

Après, effectivement, la formation bpjeps est ouverte à énormément de monde et en fonction du maître de stage, les stagiaires sont soit des palefreniers/animateurs à moindre coût soit des futurs enseignants en formation.

Pour ce qui est de l'évolution des galops, je pense qu'elle peut permettre aux enseignants, justement, de se pencher un peu plus sur le travail à pied. Je dis bien travail à pied et pas éthologie.
Ce sera quand même la moindre des choses.

En tout, cas, attention à ne pas généraliser.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Villers
Galop 4


Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 61
Localisation : Villers les Nancy
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 12:31

Super toutes ces réactions!
Je ne suis pas forcément d'accord avec, mais je trouve ça très bien.
En ce qui me concerne, j'ai plus de 50 ans d'équitation derrière moi.
Mes premiers enseignant (j'avais 6 ans); été des maîtres de manège du Cadre Noir et ce sur les anglo arabe de l'armée. L'équitation poney n'existait pas!
C'est vrai que j'ai quelques souvenirs cuisants! C'est vrai que la pédagogie, ce n'était pas leur fort! Mais ils savaient... Et de ce fait ils nous donnait envie d'en savoir toujours davantage!
Aujourd'hui, trouver un tel enseignant est très difficile, et pouvoir se payer ses prestations, encore plus.
En faite, l'équitation poney a été une aubaine financière pour les clubs et donc ... la FFE ( ça fait des licences!) puisque les enfants, il suffit de les amuser et les poney, ça ne coûte pas cher.
Concernant l'équitation cheval, seuls quelques clubs ont une véritable cavalerie de club, beaucoup font du commerce avec leur chevaux.
La FFE s'est donnée pour missions dans ses statuts, l'enseignement et la compétition. La qualité n' y figure pas et lorsqu'elle y figure s'est de façon dévoyer.
Les CRE, CRTE, CDE et CDTE sont chargées de s'assurer du respect des règles de qualité, de sécurité,... des clubs. Ces derniers, élisent les premiers. Il n'y a donc aucun contrôle! Logique, non? Je m'égare...
Pour en revenir au sujet principal, il me semblerait logique que les diplômes ne soient délivrés qu'à titre provisoire, à savoir, sous condition de recyclage tous les x ans.
Ensuite, je me suis amusé à faire le calcul des coût de fonctionnement des installations équestres. Je pense que les propriétaires ne sont pas tant à plaindre. Par nature les français sont toujours malheureux, alors pourquoi pas les propriétaires d'installations équestres.
La première raison? Pourquoi tant d'agriculteurs se transforment-ils en fermes équestres ou clubs?
La deuxième raison? Faites les calculs...
Pour en revenir aux enseignants, les enseignants de valeurs arrivent très bien à en vivre. Mais ils sont tellement peu, qu'ils sont à leur compte et se font payer cher!
Quant à l'éthologie, c'est comme l'équitation en général... Pour en parler, il faut savoir de quoi on parle. Je m'y suis intéressé sur le tard. Ça n'a rien de nouveau, si ce n'est que ça nous remet à notre place. On admet que, pour qu'un oiseau nous réponde, il faut utiliser son langage sifflé. Pourquoi ne pas admettre que la meilleur façon d'obtenir des résultats avec les chevaux, c'est de parler leur langage. Personnellement, je peux vous assurer que ça marche et que le résultat est fabuleux.
Quant à l'enseignement laissé par les grands maîtres, l'un d'eux (je ne sais plus qui!) disait des enrênements que c'est l'"outil de l'incompétent". Nul n'a besoin d'enrênement s'il sait prendre son temps et discuter avec son cheval!
Mais là ce ne sont pas des arguments économiques!
Allez, sur ce, je vous laisse à vos réactions! Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
choupi
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7421
Age : 36
Localisation : Monneren
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 15:57

hichichic j'ai cru aussi que c'etait une eleve, mais non non cette personne a eu son diplôme cet ete si je ne me trompe pas.... (je crois d'ailleurs que tu l'as ds tes contacts FB)
pour ma part je parle des cours débutants, car je n'ai pas fréquenté les clubs depuis une bonne décenie et que j'y ai donc remis les pieds pour mes jeunes.
Quand j'ai demandé des conseils sur les club bcp de mes contacts non cavaliers m'ont dit emmener leurs enfants à tel endroit que c'etait top... Ah oui c'est propre, c'est beau, c'est grand, mais si tous les cours sont à l'image des 4ou 5 auxquels j'ai assisté, ils ne sont pas exigeant au niveau cours du moment que leurs enfants font prom prom sur le poney avec leur jolie cravache pour le faire avancer ils sont contents.
Mais du coup je ne comprends pas le club en lui meme qui ne garde pas un oeil sur les cours ou qui n'explique pas ses attentes ou se contente de ce qui est fait par son jeune diplomé.
Revenir en haut Aller en bas
gride
Galop 9


Nombre de messages : 4250
Age : 40
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 19:19

une des dernière bpjeps que j'ai croisé faisait partie des plus mauvais élèves (à cheval j’entends, quoi que le reste était pas plus glorieux si je me souviens bien) de sa classe lors de sa formation CAPA ...je pense que lorsqu'on sait ça, on a fait le tour de la question ! les élèves mieux classés ont soit décrochés de meilleurs places (cavaliers, groom) soit changé d'orientation !

la fracture entre bees et bpjeps est bien là.
Revenir en haut Aller en bas
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 19:29


oui et non. Faut toujours faire attention de ne pas généraliser.

La génération actuelle de jeunes enseignants n'a pas eu le choix de passer le bpjeps vu que le bees1 n'existe plus.
Si on leur posait la question, la majorité voudrait passer un bees.
Il faut arrêter d'accabler comme ça les jeunes enseignants, ça ne rime à rien.

Et les cavaliers qui sont terrorisés à l'idée de voir une barre, parce qu'ils ont eu des enseignants (pourtant bees1) qui s'en foutaient de savoir comment les cavaliers apprennent, ça existe aussi!
Bien sur le niveau de certains bpjeps est plus bas mais ils proposent une autre équitation.
et puis pour la technique même, il y a les instructeurs encore.

attention, je ne fais pas l'éloge du bpjeps, pour moi aussi ce changement de diplôme est une erreur (sauf pour le tourisme équestre), mais il faut être un peu raisonnable et reconnaître que bees ou bpjeps, il y a des bons et des moins bons enseignants.

un peu de discernement...
Revenir en haut Aller en bas
rej
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4883
Age : 45
Localisation : Faulbach
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 20:41

cd a écrit:
il ne faut pas oublier que la formation des enseignants a aussi évolué avec la pratique de l'équitation.
à partir des années 75-80 à peu près, se sont créés les poneys clubs et l'équitation est devenue un loisir. Les objectifs ont changés. l'ouverture de l'équitation à un plus large public et notamment un public d'enfants à permis de faire le constat qu'il était nécessaire de former les enseignants à la pédagogie.
Et il s'agit d'une avancée très importante !

Arrêtons de cracher dans la soupe, le BEES était certes plus complet au niveau technique mais on avait quand même souvent à faire à des anciens bidasses frâlés ou des enseignants qui ne voyaient que les performances sportives.
Par ailleurs, des bees qui appuyaient (et appuient encore!) leur apprentissage sur leurs connaissances des techniques des grands maîtres, c'est pas non plus monnaie courante. Bien sur il y en a.
l'équitation a changé donc l'enseignement de l'équitation a changé.
C'est ni bien ni mal, c'est un constat.

Après, effectivement, la formation bpjeps est ouverte à énormément de monde et en fonction du maître de stage, les stagiaires sont soit des palefreniers/animateurs à moindre coût soit des futurs enseignants en formation.

Pour ce qui est de l'évolution des galops, je pense qu'elle peut permettre aux enseignants, justement, de se pencher un peu plus sur le travail à pied. Je dis bien travail à pied et pas éthologie.
Ce sera quand même la moindre des choses.

En tout, cas, attention à ne pas généraliser.

je suis assez d'accord.

je n'ai pas passé les examens, mais dans un sens général, effectivement, les gens ont évolués et aujourd'hui, mon Dieu, on est bien dans une société partisante du moindre effort. je suis triste de dire ça, mais ma propre fille parfois me déçoit vraiment.
je me souviens de cours où les élèves adultes râlaient parce que ce qu'on leur demandait était trop dur.

je dis qu'aujourd'hui, en plus de ce qui a été dit, on ne sait plus avoir le goût de se dépasser, de se lancer des défis.

mais restons positifs : des passionnées il y en a toujours et de tout âge et quelque soit le diplôme, c'est la passion qui fera toujours la différence.
Revenir en haut Aller en bas
tygoons
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2733
Age : 39
Localisation : Reinange
Date d'inscription : 01/04/2010

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 20:43

Je (oui oui, c'est mon avis à moi, il vaut ce qu'il vaut) pense que, comme dans tout secteur, comme dans toute activité, il y a les bons pédagogues et les autres...

Combien de prof (à l'école primaire, au collège ou au lycée par exemple)sont nuls avec de super diplômes universitaires (connaissances au top mais pédagogie niveau zéro)

l'équitation ne fait pas exception à la règle... des "éducateurs" qui y croient et qui ont un feeling avec les plus ou moins grands, il y en a... BEES ou BJEPS ou rien...

des blaireaux qui ne pensent qu'à leur salaires à la fin du mois et ne pensent que à leur propre heure à cheval, il y en a aussi

Je reste tj persuadée que la motivation et le feeling jouent autant voir plus que le diplôme...
(raison pour laquelle j'ai abandonné mon poste de prof, ne me sentant pas à la hauteur)


Revenir en haut Aller en bas
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 20:44

je suis vraiment d'accord avec toi, tygoons.
Revenir en haut Aller en bas
rej
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4883
Age : 45
Localisation : Faulbach
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Ven 4 Jan 2013 - 21:08

Citation :
e reste tj persuadée que la motivation et le feeling jouent autant voir plus que le diplôme...
(raison pour laquelle j'ai abandonné mon poste de prof, ne me sentant pas à la hauteur)

entièrement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
cawhuete
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14379
Age : 47
Localisation : Monneren
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Sam 5 Jan 2013 - 6:28

Je partage complètement ton avis, Tygoons! ok
Revenir en haut Aller en bas
diabolito66
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 633
Age : 50
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 10:55

Moi, je pense que les diplômes ont évolué à cause de la demande. Pouvez-vous imaginer aujourd'hui un moniteur comme il en existait il y a 20 ans ??? Moi, non...
Un prof n'a même pas le droit de hausser le ton ! Comment voulez-vous qu'un moniteur le fasse ? Les objectifs ne sont plus les mêmes. Aujourd'hui c'est du loisir, un loisir comme un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Gabgam
Galop 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 141
Age : 25
Date d'inscription : 04/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 17:15

J'ai connu, vu, parlée...avec plusieurs moniteurs, élèves monituers...en fait il y a un peu de tout! Mais moi aussi je regrète beaucoup de chose, même si je n'ai eu que peu de moniteur dans mon passé de cavalière je suis souvent attristé de voir ce que nos montures subissent...et souvent juste par ce que les cavaliers ne sont pas informé...

PAr exemple, j'ai entendue une jeune cavalière expliquer à sa "collègue" de cours comme "frapper plus fort son poney pour qu'il obeisse!"...humhum....
Ou encore les "gamins" qui prennent des demi-penssion pendant les vacances et passe leur temps à faire du galop en bataille!! ET personnne ne dit rien!

Je pense aussi qu'il y a une question d'argent! Les cours sont souvent trop chargés, trop peu d'explivcations! On tourne tous dans un sens à la file indienne (sans trop de distance pour bien faire "machine équestre") et on change 1 seule fois de mains dans la reprise...
J'ai aussi vu des enfants avec leur galop 5 ou 6...
Ou des stages ou tu paye une semaine pour avoir ton galop...

Après j'ai aussi rencontré de merveilleux moniteurs qui mon marqué à vie!!
Revenir en haut Aller en bas
OCNI
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5259
Age : 47
Localisation : Vannecourt (si si ça existe)
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 17:59

Faisant partie de la vieille génération de cavaliers, j'ai connu des moniteurs BEES que je considérais comme "horribles et inhumains"; leur but était d'amener leurs élèves à la compétition et ceux qui ne rentraient pas dans le moule étaient mis de côté (ce qui a été mon cas car j'ai toujours été portée sur le tourisme équestre ange )
La pédagogie et le côté humain étaient inexistants, on n'était que de la viande à cheval et on se faisait limite insulter en selle.
Quand on arrivait au club, la plupart du temps le cheval était déjà sellé et prêt à repartir en piste, on n'avait pas le contact avec l'animal en temps qu'être vivant, le cheval était juste là pour nous faire progresser et le moniteur tirait sa gloire et sa réputation des résultats de ses cavaliers.
Je vous parle des années 80, bien avant l'apparition du tourisme équestre et de l'éthologie.

Mais j'ai eu la chance en 1983 de rencontrer un ancien commandant des Cadres Noirs qui avait ouvert un centre équestre en Normandie, axé pour la première fois sur le tourisme en plus du reste. C'est lui qui m'a donné la passion et l'amour du cheval et le respect de ma monture. J'en ai nettoyé des cuirs et des boxes avant de mettre mes fesses en selle.

Dans les années 90, les premières associations de tourisme équestre ont vu le jour et j'ai quitté définitivement le monde des clubs et moniteurs.

Les réformes vont et viennent, il faut changer pour tester et améliorer le monde du cheval.
Mais il est clair qu'à mes yeux, un BPJEPS a moins de valeur qu'un BEES à moins de continuer à se former et se tenir au courant des évolutions (ce que heureusement certains savent faire)

Je travaille dans un lycée agricole avec formation équine et la mentalité des filles de la promo me surprend. Elles se voient quasi toutes le cul à cheval après leur diplôme et pensent tout savoir du monde équestre.
Sans doute la faute à toutes ces formations qui à mes yeux ne sont pas claires et sans valeur.
Revenir en haut Aller en bas
legerete
Galop 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 66
Localisation : 88500
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 18:20

Bonsoir,

j'ai discuté dernièrement avec une ""monitrice"" qui avait le BP..... truc et je demandais pourquoi les chevaux n'était jamais incurvés. je parle de la VRAIE incurvation et du troisième effet de rêne pour l'obtenir.( par exemple ).

cette jeune fille m'a regardé avec de gros yeux et m'a répondu = mais on ne montre plus cela maintenant ! ouverture et directe, c'est suffisant !

mon dieu, je connais pas mal de cavaliers qui ont dû se retournés dans leurs tombes.

voilà ou nous en sommes et la refonte de galops n'est là que pour prendre du fric et n'amèliorera pas la qualité de la formation.

cordialement



Revenir en haut Aller en bas
rej
Galop 9
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4883
Age : 45
Localisation : Faulbach
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 22:30

quelque soit l'époque, c'est toujours aussi la question du "sur qui on tombe" : hier comme aujourd'hui, il y a toujours eu des enseignants passionnés soucieux de leurs chevaux et d'autres pas.

aujourd'hui, si le cavalier est demandeur, il y aura toujours quelqu'un pour enseigner. mais à partir du moment où le cavalier élève estime que le mono crie trop fort, lui demande trop d'effort, etc... ben, forcément, pour fidéliser et ne pas voir partir le fric, euh pardon, les cavaliers (et surtout propriétaires).... on ne proposera plus spontanément des choses très techniques.

l'époque des coups de pied au c... avait du bon : on savait encore ce que voulait dire "avoir la gnaque" (expression inconnue du vocabulaire d'aujourd'hui)

l'époque de l'éthologie a aussi du bon : elle privilégie plus le relationnel avec son équipier et une compréhension mutuelle.

c'est à chacun de nous de tirer le meilleur de ce que nous trouvons sur notre chemin, et de retenir ce qui nous intéresse.

l'équitation est une discipline tellement large que tout le monde peut y trouver son compte. ce qu'il y a de nouveau dans notre époque actuelle, c'est qu'on peut trouver le plaisir du cheval sans pour autant aller vers une équitation technique poussée, voire de haute école.
il faut être lucide : certains aiment le CSO, d'autre la balade et d'autres encore le dressage...

je reste convaincue que celui qui est PASSIONNE ira chercher de lui-même les infos et la formation qui l'intéresse pour la discipline qui l'intéresse.

faut juste savoir où se situe le minimum syndical d'enseignement général. et à mon avis, ce minimum est quand avant tout dans la sécurité et le respect de l'animal. le reste, chacun voit suivant ses envies et ses aspirations. et heureusement, nous ne sommes pas tous pareils. ange
Revenir en haut Aller en bas
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Lun 7 Jan 2013 - 22:34


wahoo !! bravo rej pour ce résumé que je trouve hyper juste. sauteur jaune
je vois vraiment les choses comme toi.

Revenir en haut Aller en bas
Bruno Villers
Galop 4


Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 61
Localisation : Villers les Nancy
Date d'inscription : 14/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Mar 8 Jan 2013 - 8:35

Il est un fait que la notion de plaisir c'est développée... officiellement, car ne nous voilons pas la face, quand j'ai commencé à monter à cheval, il y a 50 ans, ce n'était pas par dé-plaisir, bien au contraire.
Donc certains trouve le plaisir uniquement dans le fait d'avoir un ou des chevaux dans une pâture et de les admirer, d'autres de faire des balades, d'autres de suivre des cours, d'autres de faire de la compétition, d'autres de donner un coup de main dans les écuries,... C'est vrai que les activités autour du cheval donne plein de possibilité de s'exprimer pleinement. tout ce ci est très bien du moment que c'est fait dans le respect du cheval, des règles de sécurité et de la réglementation.
Mais je pense que la question n'est pas vraiment là. Elle est surtout dans la capacité actuelle à informer et former correctement. En ce sens j'approuve totalement "legerete"

legerete a écrit:
Bonsoir,

j'ai discuté dernièrement avec une ""monitrice"" qui avait le BP..... truc et je demandais pourquoi les chevaux n'était jamais incurvés. je parle de la VRAIE incurvation et du troisième effet de rêne pour l'obtenir.( par exemple ).

cette jeune fille m'a regardé avec de gros yeux et m'a répondu = mais on ne montre plus cela maintenant ! ouverture et directe, c'est suffisant !

mon dieu, je connais pas mal de cavaliers qui ont dû se retournés dans leurs tombes.

voilà ou nous en sommes et la refonte de galops n'est là que pour prendre du fric et n’améliorera pas la qualité de la formation.

cordialement




Quels sont aujourd'hui les "enseignants" capables de décrire à leurs élèves les 5 effets de rênes avec les aspects mécaniques, les objectifs...
Cela fait pourtant partie des bases!
Pour ceux qui sont capables de le faire, le font-ils?
J'ai durant ma vie de cavalier fréquenter de nombreux centres équestres, de nombreux moniteurs, et force est de constater que la première vérité est bien le commerce et non la qualité!
Le système est ainsi fait, qu'une fois que le moniteur a son diplôme en poche, il n'est plus astreint à aucun cursus de recyclage, ni même d'évaluation durant sa carrière.
Répondre à la demande... C'est louable. Mais là encore, il faut rester sérieux. Certains clubs développe le baby poney. Si ça ce n'est pas du commerce. J'ai même vu ces séances animée par de simple jeunes filles galop 4. Quel sérieux quand on connaît ce que nous exigeons du corps enseignants, des garderies en matière de précautions et de formation pour nos enfants.
Donc pour conclure, c'est bien que chacun prenne son plaisir en fonction de ses sensibilité. Mais cela ne doit en aucun cas exclure d'avoir un corps enseignant compétent et de respecter la réglementation garante de n(v)ôtre sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
legerete
Galop 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 66
Localisation : 88500
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Mar 8 Jan 2013 - 8:48

Et je n'ai pas parlé du travail à l'obstacle !

Par exemple une "monitrice" option équitation extèrieure qui forme jusqu'au 7 galop en cso ! Je me marre !

Il faut voir le désastre !

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
cd
Galop 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Mar 8 Jan 2013 - 8:51


et un bees1 ou même 2 qui encadrent des balades et randonnées où on sait qu'il va y avoir forcément des dégâts parce que ni les enseignants ni les chevaux ne voient jamais un arbre ...
Revenir en haut Aller en bas
legerete
Galop 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 66
Age : 66
Localisation : 88500
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   Mar 8 Jan 2013 - 9:00

Oui, les "enseignants" actuels ne savent rien.

j'ai assisté au dernier jour de formation de futurs moniteurs en haute savoie il y a un an.
ils passaient leur examen final le landemain. ils sautaient 80cm comme des galop....3, arrivaient à faire des barres !
comment voulez-vous que les jeunes restent dans le cicuit avec des...."" professionnels "" comme cela !

ils ne transmettent rien.

cordialmeent

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "banalisaton" du BPJEPS   

Revenir en haut Aller en bas
 
"banalisaton" du BPJEPS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» BPJEPS
» Formation BPJEPS et cie...
» BPJEPS en moselle, des infos?
» BPJEPS attelage
» Conditions requises pour club pour BPJEPS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sujets généraux :: Discussion générale cheval-
Sauter vers: